CHAPITRE VII

où Jean Martin déclare sa flamme

Le ciel, peu à peu, se couvre de gros nuages menaçants. De fines gouttes de pluie bruinent sur le visage de Marie qui conseille à Jean de chercher un abri. Un éclair déchire le ciel pendant que le tonnerre gronde au loin. Une pluie torrentielle s'abat sur le chemin au moment où Jean découvre une petite grotte.

Il décharge Nanon et met les précieuses marchandises dans un recoin, puis il pose son manteau par terre et invite Marie à s'y asseoir. Il s'installe près d'elle et contemple la nature voilée par la pluie. Jean, troublé, effleure délicatement la main de Marie qui tourne la tête et lui sourit.

Sans une parole, leurs mains se rejoignent. Les mots semblent figés dans la gorge de Jean. Il a la bouche sèche. Son coeur bat violemment dans sa poitrine. Marie, émue, rougit. Ses doigts tremblent légèrement. Elle n'ose tourner son regard dans sa direction. Enfin elle dépose un doux baiser sur la joue de Jean.