CHAPITRE V

où Jean Martin et ses compagnons passent une nuit mouvementée

Après plusieurs heures de route, ils arrivent en vue d'un petit bois et décident d'y faire halte pour se reposer. Pendant que Marie cueille des baies sauvages, Jean confectionne des collets et les pose dans les buissons. Puis ils s'assoient sur un lit de mousse et commencent à parler de leur enfance, alors que Nanon broute avec délice quelques chardons ramassés le long du chemin.

Toupie poursuit un papillon qui vole de fleurs en fleurs. Après un repas frugal, composé de pain, de framboises, de fraises des bois et de myrtilles, Marie s'assoupit. Jean contemple son doux visage qui lui paraît de plus en plus joli. Un étrange sentiment envahit son coeur et des bouffées de chaleur lui montent au visage. Il décide d'aller relever ses pièges et trouve, avec bonheur, un magnifique lièvre pris à l'un d'eux.

Puis voyant que Marie est toujours endormie, il s'allonge à son tour, cale une grosse pierre sous son cou et s'endort.